Sage-femme à Besançon

Depuis peu de temps, les sages-femmes peuvent se substituer aux gynécologues dans des cas bien particulier. Découverte de cette profession dont l’école est basée à Besançon.

Depuis la réforme , une sage-femme peut accomplir et réaliser le suivi gynécologique des femmes ayant eu – ou non – un enfant.

Elles peuvent ainsi prescrire un moyen de contraception et réaliser les examens de routines comme des frottis vaginaux pour le dépistage de maladies.

Le métier de sage-femme peut aussi être exercé par des hommes, même s’ils sont très peu nombreux. En raison de la demande pour cette profession, il est très rare que des sages-femmes se trouvent au chômage et sans emploi. Cela fait de cette formation un moyen sûr pour réussir sa vie professionnelle.

Mais, et depuis longtemps, les sages-femmes sont les interlocutrices privilégiées des femmes enceintes en réalisant le suivi de la grossesse, l’accouchement et l’accompagnement (et les soins) post-natal.

Toutes les compétences d’une sage-femme font de ce métier une profession médicale variée et satisfaisante.

Quelle formation à Besançon ?

logo université bourgogne-franche-comtéPour devenir sage-femme, il est d’abord nécessaire de réussir sa première année de médecine, PACES, et d’avoir un classement suffisant pour obtenir une entrée en formation pour devenir sage-femme.

On peut faire cela à Besançon à la Faculté de médecine, rattachée à l’UFC (Université de Franche-Comté).

Ensuite, il faut s’inscrire en cursus sage-femme et faire 4 années d’études supplémentaires.

Le diplôme est donc un Bac+5 et la sage-femme est reconnue comme profession médicale.

Vous pouvez en savoir plus en consultant le site de l’UFC, rubrique sage-femme.

Où travailler comme sage-femme ?

hôpital CHU Besançon - Jean Minjoz - PlanoiseLe métier de sage-femme s’exerce en priorité à l’hôpital. Si vous êtes à Besançon, il s’agit du C.H.U. Jean Minjoz.

Mais, on trouve aussi des sages dans les cliniques et dans des agences PMI ( protection maternelle et infantile).

Enfin, il est possible d’exercer le métier de sage-femme libérale à Besançon en s’installant seule ou en collaboration avec d’autres sages-femmes à son compte.

Une sage-femme libérale peut alors exercer sa profession dans un cabinet médical ou au domicile de ses patientes.

Se renseigner sur le métier de sage-femme

On compte environ 22 000 sages-femmes en France. D’après l’ordre des sages-femmes, 44% exerces en maternité publiques (hôpitaux par exemple), tandis que celles qui exercent dans le privé ne représentent que 22% de la profession.

Cependant, il semble que depuis 2013, il devienne plus difficile de trouver un emploi dans le publique.

C’est la raison pour laquelle de plus en plus de sage-femmes tentent de s’établir à leur compte.

On devrait donc voir de plus en plus de sages-femmes libérales dans les années à venir, tandis que leur nombre devraient stagner dans les maternités et hôpitaux.

Si vous voulez en savoir plus, il est conseillé de consulter le site du Conseil national de l’Ordre des sages-femmes sur lequel vous pourrez savoir tout du métier (formation, salaire, etc.).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *